Tailler les conifères

La taille des conifères se limite généralement à la suppression du bois mort, malade ou endommagé. Elle peut également être utilisée pour densifier leur feuillage, tout en respectant leur port naturel.
Contrairement aux feuillus, les conifères ne produisent pas facilement de nouvelles pousses sur le vieux bois. Il faut donc éviter de tailler dans du bois âgé de plus de deux ans.

Les conifères à développement étagé (Picéa, Pinus, Abies) : 

Ils doivent être taillés tous les deux ans à la fin du printemps, avant que les nouvelles pousses apparaissent. Couper un tiers de la pousse de l’année précédente (chandelles).

Les conifères à croissance continue (Cèdre, Chamaecyparis, Junipéris, If,…) : Ils se taillent lorsque la croissance des nouvelles pousses est presque terminée, elle peut se poursuivre jusqu’au mois de septembre, mais il faut éviter les périodes de fortes chaleur et de sécheresse. La taille consiste  à éliminer un tiers des nouvelles pousses à l’aide d’un sécateur à main.

Taille de la flèche terminale :

Il ne faut jamais couper la flèche terminale d’un conifère à développement étagé, sous peine de détruire son port
naturel et d’affaiblir sa structure. Lorsqu’il y a une double flèche, il faut conserver uniquement celle qui est la plus verticale par rapport au tronc.

Les haies taillées de formes régulières :

La forme idéale à donner à une haie taillée est celle d’un trapèze, c'est-à-dire que la base doit être plus large que son sommet. Ainsi, le bas de la haie reçoit suffisamment de lumière et ne se dégarnit pas. Par ailleurs, il est préférable que le que le dessus soit arrondi, il s’ouvrira moins sous le poids de la neige. La taille s’effectue une fois par an, supprimer un tiers des nouvelles poussent de l’année à l’aide d’une cisaille à haie bien affûtée et désinfectée.

2 produit(s) correspondant(s)
SolidPepper